L’enjeu du Microscope est de faire paraître les petits objets artistiques plus gros qu’ils ne paraissent à l’oeil nu.
Tourné vers les esthétiques contemporaines, il zoomera lors des soirées microscopiques sur des projets intriguants qui titillent et qui touchent.

Venez avec nous faire le pari de la découverte !


EDITO

« Aujourd’hui, la censure a changé de visage. Ce n’est plus le manque qui agit mais l’abondance. »
Bernard Werber

Nos rêves n’entrent pas dans vos urnes… No future… Autant de slogans punk revenant à la charge, comme le symptôme d’une époque et d’une jeunesse. Si l’idéologie punk des années soixante-dix était liée à la contestation de l’ordre établi et à la notion de liberté individuelle mettant en avant l’urgence, l’alternative, et le désordre, qu’est-ce qu’être punk en 2018 ? Et bien ce serait déjà se lever contre une certaine forme de censure, voir d’auto-censure.

Dans un monde où une info en chasse une autre sur fond de musiques aseptisées, où l’injustice se noie sous la masse de l’information, où l’on est spectateur du désastre climatique à venir en fermant les yeux, où la censure n’est plus autoritaire mais déguisée… Infiltrée… Dans le langage… Dans la rentabilité… Au cœur même de chaque individu… Il n’y a rien d’étonnant à voir rejaillir les slogans de nos ancêtres à crêtes. Et c’est tant mieux !!!

Muxu